Oui.

Des procédures cantonales existent qui permettent à une personne acquittée de demander la suppression de toutes les données signalétiques prélevées en cours d’enquête.

Il est ainsi possible de demander à un juge la suppression des fichiers et bases de données de police de vos empreintes digitales et prélèvements ADN notamment.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire